Recevoir la newsletter
Tirons nos épées...

Pour Julien Coupat et Cie
Créons le lieu le plus dangereux de France !
Echelle inconnue • Mercredi 17 Décembre 2008
CRÉATION DU LIEU LE PLUS DANGEREUX DE FRANCE
OU « AUTOPORTRAIT COLLECTIF EN ULTRAGAUCHANARCHOÔTONOME »
technique mixte / cadavre exquis.

(Dans le cadre du cycle les urbanismes combattants et en soutien aux incarcérés
du 11 novembre)

JEUDI 18 DÉCEMBRE 2008, 19H00. 18 RUE CROIX DES PELLETIERS À ROUEN

AIDEZ-NOUS. APPORTEZ
un livre, un outil, des horaires, un équipement de sport et une mauvaise
intention.

Hommage à Lautréamont par Jean Hélion


Le surréalisme c'est « la rencontre fortuite sur une table de dissection d'une machine à coudre et d'un parapluie » et voilà que l'état, penché sur la table de dissection médiatique, devient soudain poète. Par la collection d'objets, ici appelés « pièces à conviction », leur rapprochement, une histoire, un sujet, un groupe, un ennemi se créent.

Ainsi, désormais nous le savons, pour qu'il y ait menace ou terroriste, il faut : un livre (ici, l'insurrection qui vient), un outil (ici, une pince
monseigneur), un document renseignant sur le fonctionnement d'un réseau (ici, des horaires sncf), un équipement permettant de modifier son rapport à l'espace physique (ici, un matériel d'escalade).
Ces objets sont des n˛uds, les pointes d'un tableau de fil tendu dessinant le portrait chinois d'individus en terroristes. L'important devient alors de tendre le fil, de raconter, entre les clous, un scénario plausible de menace nationale dans lequel chacun de ces objets aurait sa place : en somme, une mauvaise intention. Alors, l'arsenal légal de la lutte anti-terroriste peut s'appliquer.
Il est aujourd'hui convenu de dire au sujet du traitement des incarcérés du 11 novembre :
« demain ce pourrait être nous », juste mais pas tout à fait, insuffisant en tout cas. À l'heure ou la gestion complète d'un territoire semble devenir celle d'un immense aéroport (papiers, caméras de surveillance, borne biométrique, et maintenant liste d'objets interdits à bord).
Jeudi 18décembre c'est déjà nous ! Réalisation d'un poème surréaliste de combat.
Venez déposer sur le tapis roulant symbolique de notre territoire :
- un livre (dont vous aurez au préalable relevé quelques passages susceptible
de porter atteinte aux pouvoirs),
- un outil,
- des horaires ou tout document renseignant sur le fonctionnement d'un réseau
(sncf, routier, informatique...),
- un équipement de sport ou autre permettant de modifier votre rapport à
l'espace physique ou d'atteindre un endroit normalement inaccessible,
- et une mauvaise intention reliant le tout en scénario.
(ces objets doivent être en vente libre et autorisés sur la voie publique)

L'ensemble des objets apportés seront scannés et viendront nourrir une bibliothèque numérique de combat ainsi qu'un film. Vous pourrez, si vous le désirez, récupérer vos objets dès la fin de la soirée. D'autres documents et vidéos seront aussi visibles à cette occasion (vidéo « quel est votre ennemi », smala bibliothèque de combat ...)

C'était la LETTRE VERSATILE DE JIMMY GLADIATOR
n° 112, 14 décembre 2008

Site d'Echelle Inconnue



Conception gloupinesque du site : Sylvain Savouret • Mise en pages et en dessins : Sylvie Van Hiel