Recevoir la newsletter
Nos bons conseils

Festivals
Louise-Michel rafle la mise au 4e Festival du film grolandais
Quend • Mercredi 24 Septembre 2008





Après les Yes Men en 2005 et Borat en 2006, c'est Louise-Michel de Benoît Delépine et Gustave Kervern qui a décroché dans le délire à Quend-sur-plage l'Amphore d'or 2008, soit le Grand Prix du film le plus radicalement grolandais.
Autre prix pour Louise Michel, celui de l'interprétation féminine, attribué à toutes les ouvrières en pétard de l'équipée.

Attention, nous précisons que nous ne tenons pas seulement Louise-Michel pour le meilleur long métrage cocassement séditieux de l'année. Nous crions sur les toits qu'il s'agit là d'un des films français les plus géniaux jamais fricassés et qu'il n'a rien à envier à des chefs-d'oeuvre absolus comme le Playtime de Tati, le Week-End de Godard ou la Chambre en ville de Demy. Chacun de ses plans s'avère prodigieusement inspiré et la puissance de feu subversive-carabinée de l'ensemble est... épastrouillante comme aurait dit le Père Peinard à la Belle Epoque.



Conception gloupinesque du site : Sylvain Savouret • Mise en pages et en dessins : Sylvie Van Hiel