Recevoir la newsletter
Nos bons conseils

Vilains canards
El batia moûrt soû
Bon vent à El Batia moûrt soû !
www.elbatiamourtsou.be • Vendredi 17 Octobre 2008


Le "journal jovial, crédule, saugrenu mais outrecuidant" , El Batia moûrt soû de l'Entre Haine et Trouille, en Belgique, au capital inconnu, dont nous apprécions l'effronterie tijluilenspiegelesque a de quoi pavoiser : on ne le dégotera plus désormais encarté dans le dernier Charlie Hebdo. Faussant compagnie à Val par solidarité avec Siné, il est mis en vente à présent dans la plupart des librairies du pays. Félicitons son âme damnée, le sulfureux dessinateur Serge Poliaert, dont nous reprenons ici trois dessins.
Et faisons tam-tam, tronc de dious !





Au sommaire du n° 55 du 17 octobre, on peut lire par exemple, deux éditoriaux contradictoires sur l'affaire Val/Siné, un hommage à l'anti-éducateur mécréant espagnol Francisco Ferrer, une interview galvanisante du boucheur de serrures antipathiques Robert Dehoux , un compte-rendu du coloriage iconoclaste de la statue équestre de LéopoldII par Théophile de Giraud , le nouvel épisode d'un feuilleton enivrant de Fanchon Daemers sur l'histoire des cabarets belges satiriques à la Belle Epoque, la truculente page du Galopin, le portrait affriandant de l'artiste visionnaire décoiffant Frank Maieu par André Stas et une trifouillée de dessins ravageurs. Nous déplorons, par contre, la prose poussivement moraliste du père-la-trique Franticek Badul.










Conception gloupinesque du site : Sylvain Savouret • Mise en pages et en dessins : Sylvie Van Hiel