Recevoir la newsletter
Nos bons conseils

Livres
Les trois derniers philtres d'amour de Nelly Kaplan

Nelly Kaplan , la réalisatrice pyromanesque du film émeutier libératoire culte des années 68 La Fiancée du pirate, ne désarme pas. Elle sort au Rocher un double livre fracassant.
Côté pile, c’est Mon Cygne, mon signe, soit la correspondance pour le moins frénétique qu’échangèrent entre 1954 et 1964 le génial cinéaste visionnaire Abel Gance (La Roue, Napoléon, J’accuse) et sa girl friend et collaboratrice-choc, « la jeune panthère indomptable » Nelly Kaplan .
Côté face, c’est Et Pandore en avait deux !, un très envoûtant suspense factieux à clés multiples magnétisé par les spectres narquois de Lautréamont et de Mandriargues qu’on ne doit surtout pas trouver féerique.
« J’ai les fées en horreur, elles ne sont que des sorcières qui n’ont pas réussi ».

Dotée de l'alléchant titre «Ecris-moi tes hauts faits et tes crimes», la correspondance de Nelly avec l'écrivain onirico-érotique André Pieyre de Mandriargues (1962-1991, Tallandier), ébouillante également les normalités-flics.



Conception gloupinesque du site : Sylvain Savouret • Mise en pages et en dessins : Sylvie Van Hiel