Recevoir la newsletter
Chansons
La Crème infernale (2004) d'André Stas
Sur l’air de « l’Internationale »

Gloup-gloup ! Les cornichons abondent,
Les snobs, les pompeux, les gourmés ;
De leurs discours ils nous inondent :
Vont-ils donc tous déguster…
Du pavé, faisons table rase :
Pleuve la chantilly partout !
Cracks nauséabonds, c’est l’orage :
Entartons tous les « du-culs-trous » !

Refrain :
C’est la Tarte Fatale :
Gloupons-nous, et demain,
La crème Inferna-a-a-le
S’abattra de nos mains.

C’est agréable et c’est utile.
Quel panard, Le Gloupier ; quel pied !
Entartons tous les imbéciles,
Du premier jusqu’aux derniers.
Sans répit, s’écrase la crème
Sur le faciès et dans les cous.
En avant pour le Grand Poème :
Faisons leur fête aux crétins mous.

Vieux birbes, épargnez-nous vos râles :
Gare à l’attentat pâtissier !
La chantilly est très morale :
Il en est à qui elle sied !
Charlatans, ténors simiesques,
Flics ou curés, ça craint pour vous !
L’entarteur est rocambolesque,
Il se rit des Grands Manitous.

B.-H.L., nous l’aurons encore,
A l’aéroport ou au zoo,
Tant qu’i’ n’chante pas, ce matamore,
« L ‘Nouveau chapeau de Zozo ».
Doctoraux, l’ombre gloupinesque
S’étend sur vous : Tremblez partout !
Vivent les numéros burlesques,
Bill Gates, le Pape ou Chevèn’mou…



Conception gloupinesque du site : Sylvain Savouret • Mise en pages et en dessins : Sylvie Van Hiel